Cyclevie

Cyclevie

Cyclevie

Projet conçu par l’Équipe Mobile de Gériatrie

 

L’Équipe Mobile de Gériatrie se déplace quotidiennement au domicile de patients âgés fragiles en perte d’autonomie.
Les objectifs de cette équipe pluridisciplinaire sont de favoriser le maintien à domicile et d’améliorer la qualité de vie en proposant notamment des solutions pour adapter l’environnement.

Les membres de l’équipe mobile observent que leurs activités sont de plus en plus sédentaires (entretiens assis ou par téléphone, trajets en voiture de moins de 5 minutes, réunions…), alors que généralement ils incitent leurs patients à faire de l’exercice !

Afin d’améliorer la qualité de vie des professionnels tout en faisant la promotion des bienfaits de l’activité physique auprès des patients, l’Équipe Mobile de Gériatrie souhaite désormais effectuer leurs déplacements à l’aide de vélos à assistance électrique.

L’Équipe Mobile de Gériatrie deviendra la première équipe mobile française à utiliser cette mobilité.

 

Nos objectifs du projet :

1- Améliorer le bien-être des professionnels de santé
2- Favoriser des déplacements plus écologiques
3- Promouvoir le vieillissement en bonne santé

 Bénéfices attendus :

  • L’amélioration de la qualité de vie de vie et une satisfaction au travail des professionnels de santé
  • Diminuer l’empreinte carbone de l’Équipe Mobile de Gériatrie

L’équipe :

  • Pr Bertrand FOUGERE – PUPH – Chef de pôle vieillissement
  • Dr Camille DEBACQ – Chef de service PaVie
  • Mme Mathilde RIVOAL – Ergothérapeute
  • Mme Vanessa MORAIS – Infirmière

Localisation :

L’agglomération de Tours

Les bénéficiaires :

L’Équipe Mobile de Gériatrie soit environ 10 personnes

Coût total du projet :

13 800€

Promenade hypnotique en pédiatrie

Promenade hypnotique en pédiatrie

Promenade hypnotique en pédiatrie

Projet conçu par le service du Bloc opératoire
de Clocheville

 

Une opération, qu’elle soit programmée ou en urgence est un moment particulier dans la vie d’un enfant.

Afin d’améliorer la prise en charge psychologique des enfants, en parallèle des différentes techniques d’hypnose déjà employées, l’équipe d’anesthésistes du bloc opératoire de Clocheville souhaite pouvoir raconter des histoires aux enfants grâce à une décoration ludique et adaptée.

Du sas d’accueil en passant par les couloirs, puis les salles de réveils et le sas de sortie, l’enfant sera accompagné de différents personnages et animaux.

Outre une diminution du stress et de l’anxiété, cette décoration ludique facilitera une mémorisation agréable de ce moment particulier.

 

Nos objectifs du projet :

1- Diminuer l’anxiété de l’enfant.

2- Modifier l’état de stress de l’enfant par le moyen de la distraction visuelle.

3- Rendre le temps d’attente plus agréable et moins long pour les patients dans les différents SAS et SSPI.

L’équipe :

  • Dr PETROVA – Médecin anesthésiste du bloc opératoire
  • Mr Philippe PILLOY – Cadre de santé IADE
  • Mme Mélanie DARTIAILH – Auxiliaire de puériculture, salle de réveil
  • Mme Aline GAUDRON – Infirmière anesthésiste
  • Mme Marie ORIOT – Infirmière en SSPI

Localisation :

Bloc opératoire – Hôpital Clocheville

Les bénéficiaires :

20 enfants par jour et leurs parents/accompagnants soit 6 500 bénéficiaires par an

Coût total du projet :

3 946,24 €

De la  couleur en pédiatrie

De la couleur en pédiatrie

De la couleur en pédiatrie

Projet conçu par le service de médecine pédiatrique de l’hôpital Clocheville

 

Plusieurs études ont confirmé que les tenues traditionnelles des soignants (blouses blanches) étaient liées à des émotions négatives, le plus souvent de la peur et de l’anxiété voire une sensation accrue de douleurs lors de l’administration des traitements chez les enfants hospitalisés.

Afin d’améliorer la prise en charges des enfants et de réduire leur anxiété, les services pédiatriques de l’hôpital Clocheville souhaitent généraliser le port de tuniques non uniformes, colorées et à motifs pour l’ensemble des soignants des services pédiatriques du CHRU de Tours.

 

Ce projet est soutenu par les bénévoles des Comités de Tours et Orléans de l’association Petit cœur de beurre qui nous ont présenté ce projet, sans savoir qu’il était déjà en cours de mise en œuvre.

L’équipe :

  • Dr Marine TARDIEU – Praticien hospitalier – Référente du projet
  • L’Équipe de médecine pédiatrique

    Localisation :

    Hôpital Clocheville & Service de Néonatologie à Bretonneau

    Les bénéficiaires :

    Tous les enfants des services de soins de Clocheville, leurs parents et leurs soignants

    Coût total du projet :

    64 000 € soit 79,5 € pour équiper un soignant

    La cynothérapie en psychiatrie adultes

    La cynothérapie en psychiatrie adultes

    La cynothérapie en psychiatrie adultes

    Projet conçu par le service de psychiatrie D – Unité Camille Claudel

     

    Beaucoup de patients hospitalisés en psychiatrie le sont pour des formes graves de leur pathologie. L’hospitalisation de certains patients peut être prolongée en raison de leur résistance aux traitements, et de leur situation sociale et/ou de la gravité de leurs symptômes.

    Pour ces patients, il est parfois question de soins chroniques, ce qui nécessite la recherche de nouvelles stratégies thérapeutiques innovantes.

    Les expériences de médiation animale se multiplient partout en France avec succès. Relais précieux des soignants, les animaux se sont imposés dans bon nombre de thérapies et de programmes socioéducatifs.

    Au CHRU de Tours, l’équithérapie est une pratique déjà développée dans certains services de psychiatrie depuis plusieurs années.

    Dans une démarche continue d’amélioration des soins, le service de psychiatrie D souhaite aujourd’hui proposer aux patients des ateliers de cynothérapie et mesurer leurs effets.

    La cynothérapie signifie soigner avec le chien. Il est un animal de choix en psychiatrie car il fait partie de notre environnement proche, ne juge pas et est en perpétuel recherche de contact avec l’être humain.

    De nombreuses expérimentations en France, notamment à Amiens, valident l’intérêt de la cynothérapie dans la prise en charge des patients en psychiatrie.

    Le service de psychiatrie D souhaite aujourd’hui tester cette pratique durant 3 ans et mener conjointement un projet de recherche (thèse de médecine) afin de mesurer l’intérêt de cette prise en charge.

    Nos objectifs du projet :

    1- Diminuer les troubles du comportement pour faciliter la communication et favoriser les interactions.

    2- Améliorer l’estime et la confiance en soi.

    3- Améliorer les troubles cognitifs des patients hospitalisés en psychiatrie D.

    L’équipe :

    • Mme Christelle FERRE – Infirmière
    • Mme Céline CHALUMEAU – Infirmière
    • Mme Anne-Laure TOUSSOURIERE – Cadre de santé
    • Dr GRAUX – Psychiatre Chef de service Psychiatrie D/Hôpital de jour La Chevalerie

    Localisation :

    Psychiatrie D – Unité Camille Claudel

    Les bénéficiaires :

    environ 80 patients par an

    Coût total du projet :

    19 546 € sur 3 ans soit 244,5€ pour accompagner un patient

    La mort n’est pas une fin en soi

    La mort n’est pas une fin en soi

    La mort n’est pas une fin en soi

    Projet conçu par la chambre mortuaire de Bretonneau

     

    Accueillir dignement les familles endeuillées est le rôle des soignants des chambres mortuaires de l’hôpital.

    Malheureusement, les locaux de la chambre mortuaire de Bretonneau sont défraîchis.

    Afin d’accueillir les familles dans un environnement propice au recueillement à l’apaisement, l’équipe souhaite ré-imaginer la décoration du service en intégrant notamment un mur végétal.

    La nuit n’est jamais complète
    Il y a toujours, puisque je le dis,
    Puisque je l’affirme,
    Au bout du chagrin,
    Une fenêtre ouverte,
    Une fenêtre éclairée,
    Il y a toujours un rêve qui veille,
    Désir à combler, Faim à satisfaire,
    Un cœur généreux,
    Une main tendue, une main ouverte,
    Des yeux attentifs,
    Une vie, la vie à se partager

    Paul Eluard Recueil : « Le Phénix »

    Ce projet s’inscrit dans cette dimension, pour être cette lumière auprès des familles et des accompagnants réunis dans la peine.

     

    Nos objectifs  :

    1. Améliorer les conditions des familles en proposant un lieu propice à l’apaisement et au recueillement.
    2. Modifier les représentations négatives inhérentes à une chambre mortuaire.
    3. Améliorer les conditions de travail des personnels et intervenants extérieurs.

    L’équipe :

    • Mme Julie GOUPIL – FF Cadre Supérieur de Santé Direction des Soins
    • Mme Patricia SCHIASSI – Cadre de santé
    • Mme Nadia FAUVEAU – AS
    • Mme Anaïs BOUBET – AS

    Localisation :

    Chambre mortuaire de Bretonneau

    Les bénéficiaires :

    environ 1000 familles par an

    Coût total du projet :

    14 703,5 €