La cynothérapie en psychiatrie adultes

La cynothérapie en psychiatrie adultes

La cynothérapie en psychiatrie adultes

Projet conçu par le service de psychiatrie D – Unité Camille Claudel

 

Beaucoup de patients hospitalisés en psychiatrie le sont pour des formes graves de leur pathologie. L’hospitalisation de certains patients peut être prolongée en raison de leur résistance aux traitements, et de leur situation sociale et/ou de la gravité de leurs symptômes.

Pour ces patients, il est parfois question de soins chroniques, ce qui nécessite la recherche de nouvelles stratégies thérapeutiques innovantes.

Les expériences de médiation animale se multiplient partout en France avec succès. Relais précieux des soignants, les animaux se sont imposés dans bon nombre de thérapies et de programmes socioéducatifs.

Au CHRU de Tours, l’équithérapie est une pratique déjà développée dans certains services de psychiatrie depuis plusieurs années.

Dans une démarche continue d’amélioration des soins, le service de psychiatrie D souhaite aujourd’hui proposer aux patients des ateliers de cynothérapie et mesurer leurs effets.

La cynothérapie signifie soigner avec le chien. Il est un animal de choix en psychiatrie car il fait partie de notre environnement proche, ne juge pas et est en perpétuel recherche de contact avec l’être humain.

De nombreuses expérimentations en France, notamment à Amiens, valident l’intérêt de la cynothérapie dans la prise en charge des patients en psychiatrie.

Le service de psychiatrie D souhaite aujourd’hui tester cette pratique durant 3 ans et mener conjointement un projet de recherche (thèse de médecine) afin de mesurer l’intérêt de cette prise en charge.

Nos objectifs du projet :

1- Diminuer les troubles du comportement pour faciliter la communication et favoriser les interactions.

2- Améliorer l’estime et la confiance en soi.

3- Améliorer les troubles cognitifs des patients hospitalisés en psychiatrie D.

L’équipe :

  • Mme Christelle FERRE – Infirmière
  • Mme Céline CHALUMEAU – Infirmière
  • Mme Anne-Laure TOUSSOURIERE – Cadre de santé
  • Dr GRAUX – Psychiatre Chef de service Psychiatrie D/Hôpital de jour La Chevalerie

Localisation :

Psychiatrie D – Unité Camille Claudel

Les bénéficiaires :

environ 80 patients par an

Coût total du projet :

19 546 € sur 3 ans soit 244,5€ pour accompagner un patient

Activités physiques adaptées en prévention des chutes contre l’ostéoporose

Activités physiques adaptées en prévention des chutes contre l’ostéoporose

Activités physiques adaptées et prévention des chutes contre l’ostéoporose

Projet conçu par le service de rhumatologie

 

L’ostéoporose est une pathologie fréquente chez 40% des femmes et 13% des hommes de plus de 50 ans. L’ostéoporose se caractérise par une baisse de la densité et de l’architecture osseuse qui augmente considérablement les fractures même après un traumatisme minime.

Ces fractures provoquent une aggravation du handicap et engendrent des risques de surmortalité.

A ce jour, en région-Centre Val de Loire, il n’existe pas de programme adapté pour accompagner les patients dans leur quotidien.

Le service de rhumatologie du CHRU de Tours souhaite proposer aux patients des ateliers d’activités physiques afin de maintenir l’autonomie des patients et de prévenir les risques de chutes.

Ces ateliers seront animés par éducateur spécialisé relevant d’une association et d’un rhumatologue, et permettront aux patients de découvrir les bienfaits de l’activité physique adaptée.

Un accompagnement individuel permettra également aux patients de découvrir différents exercices qui pourront être réalisés à domicile selon l’évolution de sa pathologie.

Nos objectifs du projet :

1-Faire connaître l’Activité physique adaptée par une démarche d’éducation thérapeutique aux patients atteints d’ostéoporose.

2- Faire pratiquer l’APA au cours de l’atelier.

3- Informer de façon individualisée comment pratiquer de l’APA et sur les moyens de prévenir les chutes.

L’équipe :

  • Dr Delphine CHU MIOW LIN – PH-Rhumatologue
  • Mme Romane BOUCHARDIE – Interne de rhumatologie

    Localisation :

    Service de Rhumatologie – Hôpital Trousseau

    Les bénéficiaires :

    100 patients par an

    Coût total du projet :

    24 856 € – Reste à  collecter : 14 920 €

    Soutenir la recherche médicale au CHRU de Tours

    Soutenir la recherche médicale au CHRU de Tours

    Soutenir la recherche médicale

    Soutenir la recherche médicale menée par les jeunes investigateurs du CHRU de Tours.

    Soutenir les jeunes chercheurs, voilà l’objectif du CHRU de Tours avec le lancement en 2018 de son premier Appel d’Offre Interne jeunes investigateurs.

    L’idée, sélectionner parmi des premiers projets de recherche clinique et translationnelle, les projets les plus prometteurs et les aider à démarrer.

    En 2018, le CHRU de Tours a consacré 200 000 euros à 7 projets lauréats dans des thématiques très diverses : le dépistage du cancer colorectal, l’impact négatif du rôle des aidants sur leur propre santé, la prise d’anticoagulants oraux chez les patients dialysés etc.

    A partir de 2019, le Fonds de dotation du CHRU de Tours s’implique également pour la recherche médicale à travers l’ouverture aux donateurs de la possibilité de soutenir aussi les futurs appels d’offres jeunes chercheurs et de récompenser la qualité du travail d’un lauréat à travers le «Prix Spécial du Fonds de dotation du CHRU de Tours».

    L’équipe :

    La Direction de la recherche du CHRU de Tours

    Les bénéficiaires :

    Jeunes investigateurs

    Localisation :

    Tous sites

    Les projets sont sélectionnés par un Comité de sélection présidé par le Professeur Theodora BEJAN-ANGOULVANT sur des critères d’originalité de la question posée, de qualité scientifique, et méthodologique, de faisabilité et, surtout de retombées attendues.